01 53 01 90 30     sfv@vide.org     19, rue du Renard - 75004 Paris

NOTRE SAVOIR-FAIRE

Créée en 1945, la Société Française du Vide (SFV) est un organisme de loi 1901 à but non lucratif qui vise à fédérer toutes les personnes physiques ou morales travaillant autour des technologies du vide et de ses applications. Elle regroupe aujourd'hui plusieurs milliers de spécialistes français et étrangers. Déclarée d'utilité publique en 1957, elle joue un rôle primordial pour le transfert de connaissances scientifiques et techniques. Pour assumer ses missions, la SFV s'entoure d'un vaste réseau de compétences dans les différentes spécialités où elle est appelée à intervenir.

EN 2018, SFV FÊTE SES 50 ANS DE FORMATION CONTINUE : SAVOIR-FAIRE ET COLLÉGIALITÉ !

230 stagiaires en stages inter et 10 stages intra, l'année 2017 s'achève sur un bilan plus que satisfaisant ! Il est le fruit d’une tradition et expertise de 50 années de formation continue de la SFV, en partenariat étroit avec l’IUT d’Orsay, en voici les grandes lignes !

LES PREMICES

  • Septembre 1965
    Première réunion de travail internationale sur la question de l’enseignement entre le CEA, l’UISTAV (Union Internationale pour la Science, la Technique et les Applications du Vide) et la SFITV (ex SFV, Société Française des Ingénieurs et Techniciens du Vide).
  • Février 1967
    Création d’une sous-commission Enseignement et décision de publier un cours du vide.
  • Juin 1968
    La SFITV met en place des cours pratique avec l’aide de l’INSTA et du CEA Saclay.

LA MISE EN PLACE

  • Septembre 1969
    Installation d’un laboratoire de TP à l’IUT de Cachan sous la responsabilité de M. Gautherin, avec l’aide de M. Henry.
  • Janvier 1970
    Première session de Travaux Pratiques le 24 janvier 1970.
  • Septembre 1968
    1er cours (théorique) du vide organisé par la SFITV (ex SFV) à la chambre syndicale de vide moléculaire, sous les auspices de la Fédération des Industries Métallurgiques et Mécaniques. Les premiers professeurs sont MM. Henry, Gerbier, Maurice, Champeix et Olette. MM. Choumoff et Degras sont conseillers.
  • Septembre 1968
    Demande d’habilitation auprès de la Direction de l’Enseignement Technique de la Préfecture de la Seine et au Ministère de l’Education Nationale.
  • Octobre 1971
    Déplacement du laboratoire du vide de Cachan à Orsay (IUT d’Orsay).
  • 1980
    Organisation des premiers cours intra.

Pour fêter ce demi-siècle, retrouvons-nous à SVTM 2018 à Bordeaux !

La formation professionnelle continue

La SFV propose un enseignement conventionné dans le domaine des techniques du vide et de leurs applications, du vide industriel à l'ultravide. Les cours combinent théorie et pratique et sont dispensés, en Inter ou en Intra-entreprises, par des professionnels reconnus du milieu industriel ou universitaire.

Des formations pour tous les niveaux de compétences en technologies du vide, techniques de dépôts et analyse
Les objectifs de la SFV sont de former votre personnel, quel que soit son niveau, de consolider son savoir-faire et ses compétences, d'adapter ses connaissances à l'évolution de votre entreprise, de satisfaire vos demandes spécifiques.

L'apprentissage par la pratique
La quasi-totalité des formations proposent une grande part de travaux pratiques. La SFV dispose d'un laboratoire du vide (Hall du Vide) situé sur l'IUT d'Orsay. Elle entretien des partenariats solides avec d'autres laboratoires pour certaines formations :

  • l'Université Paris-Sud (LPGP) à Orsay
  • L'Université Paris Diderot à Paris
  • L'Institut Jean Lamour à Nancy (IJL)
  • L'Institut des Matériaux Jean Rouxel (IMN) à Nantes
  • L'IUT de Blois
  • Chimie Paristech (ENSCP) à Paris

LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DU VIDE, C'EST AUSSI :

L’organisation d’expositions et de congrès scientifiques
La SFV organise des colloques nationaux et internationaux, des journées d’études thématiques ainsi que des conférences et des expositions avec notamment tous les ans le Salon du Vide et des Traitements des Matériaux (SVTM).

L’édition
La SFV édite des volumes techniques et un bulletin d’information « La Gazette du Vide ».

Du conseil et des expertises