NOTRE SAVOIR-FAIRE

Créée en 1945, la Société Française du Vide (SFV) est un organisme de loi 1901 à but non lucratif qui vise à fédérer toutes les personnes physiques ou morales travaillant autour des technologies du vide et de ses applications. Elle regroupe aujourd'hui plusieurs milliers de spécialistes français et étrangers.
Déclarée d'utilité publique en 1957, elle joue un rôle primordial pour le transfert de connaissances scientifiques et techniques. Pour assumer ses missions, la SFV s'entoure d'un vaste réseau de compétences dans les différentes spécialités où elle est appelée à intervenir.
Le Vide est présent dans presque tous les secteurs de l’industrie, de l’agroalimentaire à la microélec-tronique en passant par l’automobile, l’aéronautique, la défense, le nucléaire, l’éclairage, les gaz, le verre, le médical, la chimie… sans oublier la recherche fon-damentale et les Grandes Machines de Physique que sont, par exemple, les accélérateurs de particules. Des secteurs de haute technologie où la maîtrise des technologies du vide est essentielle pour garantir des procédés de fabrication de qualité.

La formation professionnelle continue

Depuis plus de 50  ans, la SFV propose un enseignement conventionné dans le domaine des technologies du vide et de ses applications, du vide industriel à l’ultravide. Les objectifs de la SFV sont de former votre personnel, quel que soit son niveau, de consolider son savoir-faire et ses compétences, d’adapter ses connaissances à l’évolution de votre entreprise, de satisfaire vos demandes spécifiques.
Forte de son large réseau de compétences, la SFV sollicite ses formateurs parmi les meilleurs spécialistes issus soit du milieu académique, soit du milieu industriel. Ils présentent tous une forte expérience d’enseignement et partagent la passion commune de la transmission de leur savoir.

apprentissage


Depuis le 1er janvier 2022, la SFV est certifiée QUALIOPI au titre de ses actions de formation.
Cette certification atteste que le processus de formation de la SFV est conforme aux exigence du référentiel national qualité (RNQ) et vaut aussi bien
pour les formations proposées au catalogue que pour les formations intra-entreprises.
Elle permet notamment aux bénéfi ciaires d’être financés par des fonds publics ou mutualisés, au titre de la formation continue, par l’intermédiaire d’opérateurs
de compétences (OPCO).

Organisation de la formation

L'offre de formation a été revue en 2021 afin de répondre de façon plus pertinente aux besoins et aux attentes des organismes, privés ou publics.
Une offre de formation plus claire et plus lisible, répondant mieux aux besoins des entreprises et des laboratoires.
Celle-ci propose une entrée par niveau de formation et compétences acquises (Initiation - Intermédiaire et Expert) à travers des stages plus condensés dans
le temps avec des modules optionnels. La refonte des programmes s’accompagne d’une écriture en compétences déclinée en approche programme. Nos cours théoriques et pratiques s’appuient fortement sur des innovations pédagogiques éprouvées.

LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DU VIDE, C'EST AUSSI :

L’organisation d’expositions et de congrès scientifiques
La SFV organise des colloques nationaux et internationaux, des journées d’études thématiques ainsi que des conférences et des expositions avec notamment tous les ans le Salon du Vide et des Traitements des Matériaux (SVTM).

L’édition
La SFV édite des volumes techniques et un bulletin d’information « La Gazette du Vide ».

Du conseil et des expertises

LES PREMICES

  • Septembre 1965
    Première réunion de travail internationale sur la question de l’enseignement entre le CEA, l’UISTAV (Union Internationale pour la Science, la Technique et les Applications du Vide) et la SFITV (ex SFV, Société Française des Ingénieurs et Techniciens du Vide).
  • Février 1967
    Création d’une sous-commission Enseignement et décision de publier un cours du vide.
  • Juin 1968
    La SFITV met en place des cours pratique avec l’aide de l’INSTA et du CEA Saclay.

LA MISE EN PLACE

  • Septembre 1969
    Installation d’un laboratoire de TP à l’IUT de Cachan sous la responsabilité de M. Gautherin, avec l’aide de M. Henry.
  • Janvier 1970
    Première session de Travaux Pratiques le 24 janvier 1970.
  • Septembre 1968
    1er cours (théorique) du vide organisé par la SFITV (ex SFV) à la chambre syndicale de vide moléculaire, sous les auspices de la Fédération des Industries Métallurgiques et Mécaniques. Les premiers professeurs sont MM. Henry, Gerbier, Maurice, Champeix et Olette. MM. Choumoff et Degras sont conseillers.
  • Septembre 1968
    Demande d’habilitation auprès de la Direction de l’Enseignement Technique de la Préfecture de la Seine et au Ministère de l’Education Nationale.
  • Octobre 1971
    Déplacement du laboratoire du vide de Cachan à Orsay (IUT d’Orsay).
  • 1980
    Organisation des premiers cours intra.